Causes de l’immigration chinoise au Canada

Cet article a pour but de dresser un portrait rapide et précis des causes qui expliquent que de nombreux chinois quittent la Chine pour venir s’installer à chaque année au Canada. Deux parties seront développées brièvement, à savoir une synthèse de la littérature scientifique existant sur le sujet, puis une comparaison avec les résultats obtenus lors de l’entrevue effectuée. Cette entrevue peut être trouvée ici http://dia.aderet.profweb.ca/?p=949. La description du projet peut être trouvée quant à elle ici http://dia.aderet.profweb.ca/?p=469.

Causes principales :

Possibilité d’investissement au Canada

De nos jours, la plupart des immigrants sont scolarisés et font au minimum parti de la classe moyenne. Ceci explique que de nombreux immigrants ont donc les moyens d’investir. Ceux-ci viennent au Canada non seulement pour investir, mais également afin de protéger leurs investissements. En effet, l’économie chinoise est ultra-capitaliste dans l’ensemble avec des zones économiques spéciales où la législation favorise grandement les compagnies et où il y a donc peu de régulation (ZES), difficile à prévoir et peu stable. Les investisseurs chinois vont donc venir s’installer au Canada comme « back-up plan » au cas où il y aurait un bouleversement économique en Chine. De nombreux investisseurs chinois vont s’installer à Vancouver, puisque la Chine est depuis 2005 le second pays d’échanges pour la Colombie-Britannique avec  8.9 milliards de dollars en transaction pour cette année. Ils vont ainsi utiliser leurs contacts en Chine afin de faire prospérer leur entreprise.  (Yu, 2008)

Système social au Canada

La comparaison du système social chinois avec celui canadien fait ressortir la qualité de celui d’ici. Alors que des individus n’ont tout simplement pas accès aux services sociaux en Chine, d’autres le trouvent simplement inadéquat. Un immigrant confie que les services sociaux en Chine n’inspirent pas confiance. À l’opposé, les services sociaux sont facilement accessibles et fiables au Canada. Le système social le plus attrayant pour les immigrants chinois est l’éducation. En effet, l’éducation occidentale est considérée de meilleure qualité que l’éducation chinoise et il est possible d’en profiter à faible coût lorsque l’on est résident permanent au Canada. Avoir étudié au Canada est presqu’un symbole de prestige en Chine.  Il est également plus facile de se trouver un emploi au canada après avoir fréquenté l’école qu’en Chine où il la demande est plutôt axée sur des emplois non spécialisés dans des usines (sous le salaire minimum la plupart du temps).  (Yu, 2008)

Environnement en Chine

Les villes en Chine sont extrêmement polluées et bondées (Yu, 2008). La Chine est le pays rejetant le plus d’émissions de gaz à effets de serre dans le monde. Ceci est causé par l’immense population de la Chine de 1.3 milliards d’individus et le fait que leur plan économique historiquement a ignoré toute mesure environnementale afin de maximise les profits. La Chine comprend plusieurs ZES (Zones économiques spéciales) qui sont caractérisées par des réductions fiscales (moins d’impôt, moins de frais de douanes) et de l’aide à l’installation des entreprises. Ainsi, de nombreuses entreprises étrangères viennent s’installer en Chine (principalement les multinationales comme Wal-Mart) et vont contribuer à polluer l’environnement du pays. Ce n’est qu’en 2007 que le gouvernement chinois décide de faire de l’environnement un enjeu principal de la Chine considérant les problèmes que la dégradation de l’environnement leur causera au niveau économique (population malade, perte de confiance des partenaires pour des produits qui ne respectent pas l’environnement). Cependant il n’y a que peu de mesures en place présentement pour atteindre le développement durable (Maurel, 2008).  De nombreux résidents chinois décident donc d’immigrer au Canada afin de profiter d’un environnement plus sain. Le ciel de la chine est toujours gris à cause de la pollution et les aliments ne sont pas d’aussi bonne qualité (Yu, 2008).  En 2003, le plan d’action sur la sécurité alimentaire du ministère chinois affirme que la situation est très critique au niveau des aliments qui sont pollués par des polluants biologiques, chimiques et même des produits toxiques. En 2003, il y a également eu de nombreux décès (environ 340) reliés à une épidémie du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) (Maurel, 2008).

Bobak(2005) « Beijing smog comparison August 2005» [photo], sur le site Wikipédia, Consulté le 22 mars 2015. http://en.wikipedia.org/wiki/Pollution_in_China
Relocalisation et système du Hukou en Chine

Le système du Hukou (certificat de résidence) fait en sorte que les déplacements entre les différentes régions de la Chine sont très difficiles. Sans Hukou qui prouve la résidence dans la région donnée il est impossible de profiter des systèmes publics ce qui inclut l’école, les hôpitaux et le système de chômage (Maurel, 2008). Un immigrant chinois raconte avoir travaillé pendant 5 ans dans une banque sans Hukou avant de finalement perdre patience et de s’installer au Canada alors que les autorités locales refusaient de lui fournir le certificat de résidence. Les immigrants au Canada sont plutôt bien nantis, mais il existe également beaucoup de travailleurs en Chine qui sont exploités parce qu’ils n’ont pas de Hukou pour la région dans laquelle ils travaillent et n’ont donc aucune protection légale. Cependant, même ceux réussissent leur vie sans cette protection se sentent inconfortables et décident d’émigrer (Canada étant l’une des destinations) (Yu, 2008).

 

Atlaslin (Unknown) « Hukou certificate of P.R.C.» [photo], sur le site Wikipédia, Consulté le 22 mars 2015. http://en.wikipedia.org/wiki/Hukou_system
Société chaotique chinoise

La société chinoise est considérée comme chaotique par les immigrants qui dénotent les différences entre la population des deux pays. La population canadienne fait montre de plus de moralité et de plus de respect des lois. Plusieurs institutions reliées au gouvernement en Chine demandent de payer des frais qui n’ont aucun lien avec ce qui est prescrit par la loi et quiconque ne paye pas verra son commerce fermé ce qui démontre la corruption des institutions. Ils y a plus de gens qui ne respectent pas les règles sociales et les lois en Chine, par exemple il y a plus de voleurs, plus de gens qui bousculent pour passer en premier, etc. (Yu, 2008)

Résultats de l’entrevue

Dans l’entrevue sont ressortis plusieurs points concordant à la théorie.

Premièrement, la personne interrogée a relevé la manière dont le système économique est bien plus stable au Canada qu’en Chine. Ensuite, elle a répondu que l’une de ses raison de quitter la Chine était que l’environnement au Canada est mieux que l’environnement en Chine. Que le Canada est plus vaste, moins bruyant et moins pollué. De plus, elle déclare que la société chinoise est trop matérialiste et inégalitaire. Les riches sont priorisés aux détriment des pauvres, qu’il y a beaucoup de discrimination. Elle affirme que le Canada est un meilleurs pays pour ses enfant pour grandir. Ceci est relié entre autre aux services sociaux présents dans ce pays. Elle ne traite pas de la possibilité d’investir, ni de du système de Hukou qui ne la concernent pas. Cependant, cette entrevue laisse penser que la littérature scientifique existant sur le sujet est bien exacte puisqu’elle confirme las plupart des causes de l’immigration.

Ce projet porte sur le parcours d’un immigrant chinois et c’est article explique les causes qui le poussent à vouloir quitter la Chine. La prochaine étape du parcours du migrant sera naturellement le processus par lequel il pourra immigrer au Canada, processus qui est décrit dans cet article concernant l’intégration économique des immigrants .

 Médiagraphie
  1. YU, Li. “An Empirical Study of Recent Mainland Chinese Migration to Vancouver », Revue de la Société historique du Canada, vol. 19, n° 2, 2008, p. 180-196.
  2. MAUREL, Chloé. La Chine et le monde, France, Studyrama perspectives, 2008, 189 pages.
  3. Bobak(2005) « Beijing smog comparison August 2005» [photo], sur le site Wikipédia, Consulté le 22 mars 2015. http://en.wikipedia.org/wiki/Pollution_in_China
  4. Atlaslin (Unknown) « Hukou certificate of P.R.C.» [photo], sur le site Wikipédia, Consulté le 22 mars 2015. http://en.wikipedia.org/wiki/Hukou_system

Une réflexion au sujet de « Causes de l’immigration chinoise au Canada »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *