Entrevue avec madame Chung

Le 8 avril 2015, nous nous sommes au centre-ville au restaurant, O’burger Le Resto (1777 avenue McGill College, Montréal) , de madame Chung et monsieur Feng. Nous avons eu la chance d’interroger madame Feng sur divers aspects de l’immigration chinoise. Nous avons choisi cette personne en particulier, car elle correspondait au profil d’immigrant chinois qui nous intéressait. Elle est arrivée au Canada assez récemment, il y a un peu plus de 10 ans. Ce qui fait d’elle une immigrante chinoise de la nouvelle vague. Notamment, parce que celle-ci a fréquenté un institut d’études supérieures à l’école en Chine et elle savait se débrouiller dans les deux langues officielles du pays au moment de son admission. Elle représente l’immigrant typique de cette nouvelle vague d’immigration qui es caractérisée par des individus très scolarisés et possédant les moyens d’investir.
Quelles ont été vos raisons de quitter la Chine ?

Elle souhaitait que ses enfants soient élevés au Canada, parce qu’elle trouve que le climat est davantage favorable au développement d’un enfant. De plus, elle trouve que la Chine est devenue un pays trop pollué contrairement au Canada.
Quelles ont été vos raisons d’immigrer au Canada?
Elle a eu de la facilité à se faire accepter comme immigrante et elle aime la diversité culturelle de Montréal. De plus, la condition de l’environnement canadien est bien mieux que celui de la Chine.
À votre arrivée au Canada, maîtrisiez-vous une des langues officielles? Si oui, laquelle?
Elle a étudié l’anglais et le français en Chine. Elle maîtrisait assez bien les langues pour ce faire accepter au Canada, puis au Québec.
Où vivez-vous?
Elle vit au sud-ouest du centre-ville de Montréal. Aucune information supplémentaire n’a été fournie.
Avez-vous déjà habité dans un quartier chinois?
Non, elle n’a jamais habité dans le quartier chinois.

Pourquoi avez-vous choisi Montréal comme ville d’accueil, plutôt que Vancouver ou Toronto?
Elle est venue, car son professeur de français en Chine lui avait fortement conseillé et elle avait des amis qui avaient déjà émigré au Canada.
Aviez-vous fait des études supérieures en Chine?
Elle a étudié en commerce international.
Avez-vous fait des études supérieures au Canada?
Non, elle n’a pas fait d’études supérieures. Par contre, elle a fait une année de cours d’intégration.
Avez-vous eu de la difficulté à vous trouver un emploi?
Elle n’a pas eu de difficulté à se trouver un emploi. Aucune spécification supplémentaire
Quelles sont les principales différences dans le fonctionnement de l’économie canadienne et l’économie chinoise?
L’économie chinoise augmente beaucoup plus rapidement que celle du Canada. Par contre, elle croit que l’économie canadienne est plus stable et cela la rassure.
Êtes-vous impliqué dans la communauté chinoise?
Non, elle n’est pas active dans la communauté. Tout de même, elle a réussi à se faire un petit groupe d’amis, mais ne connait pas nécessairement les autres immigrants chinois à cause de la diversité de leur provenance à travers la Chine qui est vaste.
Entretenez-vous toujours des liens avec vos proches qui vivent toujours en Chine?
Elle n’a aucun lien avec de la famille en Chine.
Quelles sont les principales différences dans les valeurs, la culture et la population entre le Canada et la Chine?
La Chine est beaucoup plus matérialiste et les inégalités sociales sont beaucoup plus marquées. Il y a également de la discrimination envers les pauvres là-bas tandis que le Canada est beaucoup plus égalitaire.

Quelles sont les principales différences environnementales entre le Canada et la Chine?
L’environnement est beaucoup plus pollué en Chine, la Chine est beaucoup plus bruyante et les habitations en Chine sont moins spacieuses.
En somme, les diverses réponses que nous a transmises madame Feng concordent avec les recherches que nous avions fait.

Une réflexion au sujet de « Entrevue avec madame Chung »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *